top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurSonia SUAU

Dans le désert


Dans le désert, j’ai rencontré des dromadaires qui nous ont accompagnés et protégés lorsque l’on dormait.

Dans le désert, j’ai vu le soleil se coucher et j’ai vu le soleil se lever.

Dans le désert, j’ai entendu le silence.

Dans le désert, j’ai retrouvé la simplicité, le plaisir de repas, sourires et danses partagées.

Dans le désert, j’ai vu la nuit et j’ai vu le jour.

Dans le désert, j’ai traversé la nuit et j’ai vu le jour à nouveau.

Dans le désert, j’ai ressenti la force des éléments.

Dans le désert, j’ai senti l’appel du calme, de revenir à l’essentiel et de ralentir.

Dans le désert, j’ai découvert 6 femmes, 6 âmes qui m’ont ému, émerveillé par leur beauté, leur gentillesse et leur ouverture du cœur.

Dans le désert, j’ai fait la connaissance de 3 hommes, 3 âmes qui ont été à notre écoute, nos petits soins, plein d’attentions et de générosité pour que notre séjour se déroule à merveille.

3 âmes qui ont partagé avec nous une part de leur culture, de leur intimité dans la simplicité du cœur.

Dans le désert, j’ai eu un coup de cœur pour tout ce qui s’est vécu, pour tout ce que j’ai reçu, pour nos accolades, nos engueulades, nos réconciliations, nos oscillations, nos émotions.

Dans le désert, j’ai ressenti un Appel à vivre plus que jamais, à écouter encore plus mes élans du cœur et à suivre mon cœur.

Dans le désert, j’ai pris conscience de la préciosité de chaque instant et de leur finitude.

Dans le désert, j’ai eu un coup de cœur pour ces liens de cœur à cœur qui se sont créés, tissés.

Dans le désert, j’ai déserté mon quotidien pour épouser l’inconnu.

Dans le désert, j’ai une partie de moi qui s’y est ancrée à jamais.

Dans le désert, je reviendrai.

© Copyright 22 octobre 2023 Sonia SUAU




Merci du fond du cœur à la vie, à Mâma Sand Imawani et à Ben Ammar Adel pour l'organisation de ce trek.

C'est une marche vers la guérison que chacun a concocté : Mâma Sand Imawani avec chaque rituel proposé et Ben Ammar Adel avec sa connaissance du désert où une alchimie a pris forme entre leur 2 pratiques pour nous amener un pas plus loin et un pas plus près de nous, dans la simplicité du cœur.

Merci aux 5 belles d'âmes qui ont marché à mes côtés dans le désert : Arabelle Kinésiologue, Mâma Sand Imawani, Rosha Nak, Béatrice et Myriam pour tout ce que nous avons vécu, traversé ensemble, c'était du bonheur à l'état pur !

Si vous aussi vous souhaiter épouser le désert pour en ressortir empli de vastitude, laissez-vous guider par Mâma Sand Imawani et Ben Ammar Adel et les siens qui vous feront vivre une aventure extra-ordinaire où vous en reviendrez transformés !

Je suis reconnaissante envers la vie pour tout ce que j'ai vécu.




0 vue0 commentaire
bottom of page