Rechercher
  • Sonia SUAU

Natur-el-elle

Bonjour, je souhaite partager avec vous l'expérience qui m'est arrivée hier. Pour l'écriture d'un prochain slam, pour un concours "Slam up for your rights", j'étais en train de faire des recherches sur Raoni, un des grands chefs du peuple Kayapo qui lutte pour la préservation de la forêt amazonienne et de la culture indigène. C'est une personne qui me touche, à chaque fois j'ai les larmes qui montent quand je l'écoute, aussi j'ai décidé de parler de lui. Et je n'avais pas encore commencé à écrire sur lui qu'un autre texte m'est venu, en lien avec ce que nous vivons, aussi je partage naturellement ce texte "Natur-el-elle" avec vous. ------------------------------------------------------------------------ Natur-el-elle À travers le coronavirus qui nous empêche de respirer et qui vient se loger au niveau des poumons, la forêt amazonienne nous parle. Ce poumon vert qui permet à notre planète de respirer est menacée, détruite chaque jour plus par la déforestation, la construction de barrages, l’extraction de pétrole. Elle est amputée. Les peuples indigènes, les autochtones nous alertent depuis des siècles mais l’homme dit « civilisé » est sourd. Pour ses intérêts personnels, pour le pouvoir, pour nourrir son égo, il pille, extermine, détruit, déracine et aujourd’hui la nature lui répond encore plus violemment pour qu’enfin il comprenne, se réveille. On parle de réchauffement, de dérèglement climatique, c’est un déséquilibre planétaire qui s’est amplifié. Alors pour enrayer cela, la nature reprend ses droits et elle nous invite ainsi à ralentir, à revoir nos fondements, à revenir à l’essentiel pour entendre notre essence, notre essenCiel, ce pour quoi nous sommes venus sur Terre. La nature nous invite à nous dévêtir de notre égo pour lui donner une autre forme, l’affirmation de qui nous sommes. Et pour cela, elle nous invite à être et à nous dépouiller, désaper de toutes nos croyances, de tout ce que nous portons consciemment ou inconsciemment, pour une mise à nu de l’Être. C’est en allant à la découverte de soi, de ce soi que nous pourrons œuvrer ensemble à un monde meilleur car ce n’est plus le « moi » qui est nourri mais le « soi ». Cela ne vient plus nourrir l’égo, nos intérêts personnels mais cela vient nourrir le collectif, le monde. Alors nous nous rendons compte de la roue dans laquelle nous étions, nous tournions, nous prenons conscience de nos comportements inappropriés, inadaptés, absurdes et l’éclairage se fait. Et nous nous apercevons ainsi que la nature est notre meilleur allié car elle nous relie à notre nature, notre nature divine. La nature est notre enseignant, acceptons de devenir son élève et elle nous élèvera à tout point de vue. Alors nous travaillerons de concert avec elle et plus contre elle et cela deviendra Natur-el-elle. Aussi déforestation, barrage, course au pétrole… n’auront plus de sens. N’a de sens que ce qui est et la nature est, alors soyons, Soi-on. © Copyright 07 avril 2020 Sonia Suau #écriture #mots #naturel #nature #message #partage #pensée #écrire #ensemble #indigène #merci #écouter #transmettre #vie #gratitude #pissenlit




0 vue0 commentaire